<div dir="ltr">Je suis d'accord avec toi, Honeyshell.<div><br></div><div>Pour tuer le troll, il suffit de considérer ceci:</div><div><br></div><div><br></div><div>Le problème vient de la manière dont est posée la question:</div><div><br></div><div>La question n'est pas:</div><div>"Les systèmes/applications propriétaires sont-ils meilleurs que ceux du FOSS (Free & OpenSource Software) ?"<br></div><div><br></div><div>La question est:</div><div>"Comment être à la fois le plus libre possible et le plus performant possible avec son informatique, matériel et logiciel"</div><div><br></div><div><br></div><div>Chaque fois qu'on pose la mauvaise question, on passe à côté du vrai but, des vrais motifs des pères fondateurs de l'OSS.</div><div>Linus Torvalds ou Richard Stallman ont voulu prendre en main leur destin informatique, en tant que consommateur citoyen, d'informatique et citoyen. </div><div><br></div><div>C'est cela la liberté au sens "Free" (pour répondre à une très ancienne question d'Ilie), offerte par le FOSS.</div><div><br></div><div><br></div><div>Un exemple concret?</div><div><br></div><div>L'an dernier, j'ai installé de nombreuses fois Linux sur les ordinateurs, sous Windows XP, de citoyens qui n'avaient pas les moyens de n'acheter un nouveau PC ou une nouvelle licence.</div><div>Ils s'en trouvent très biens, et même mieux, PC plus performants, applications (Libreoffice, Chromium, etc) convenant à leurs besoins. </div><div><br></div><div>Cela dit, le but n'était pas de faire _mieux_, mais de faire _bien_ en toute liberté économique, politique et technique notamment.</div><div><br></div><div>C'est cela, la liberté FOSS, et c'est le point essentiel du FOSS.</div><div><br></div><div><br></div><div>Le FOSS n'est pas parfait, ni forcément mieux, ce n'est pas le point, ce n'est pas le but.</div><div><br></div><div><br></div><div>Donc, oui, des programmes propriétaires pourront être meilleurs, plus complets.</div><div><br></div><div><br></div><div>Ce que le FOSS permet, c'est de se libérer, même si cette liberté est quand même tributaire du catalogue logiciel.</div><div><br></div><div><br></div><div>Cependant, si chacun y met du sien, au lieu de passer son temps à nourrir le Troll du ProprioContreFOSS, utilisons nos talents, nos ressources, notre temps à améliorer le FOSS et partager ses richesses.</div><div><br></div><div><br></div><div>Pour autant, pour des raisons profondes que je peux détailler, il se trouve que les systèmes/logiciels FOSS peuvent être plus performants, ou au moins aussi performants et novateurs que des applications/systèmes propriétaires, mais ça n'est pas le débat. </div><div><br></div><div>Le débat est : Comment faire le plus et le mieux possible avec le FOSS, et comment contribuer à l'améliorer.</div><div>Chacun peut aider, aider à traduire, aider à installer, aider à configurer, et parfois donner un Euro ou deux à un projet FOSS.</div><div><br></div><div><br></div><div>J'en profite pour vous souhaiter une bonne liberté FOSS 2015.</div><div><br></div><div>--P</div></div>